Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 06:58
Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre feu discriminatoire qui leur avait été imposé par Maurice Papon, Préfet de police de Paris. Ils défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés ou, pour nombre d’entre eux, refoulés en Algérie. Des centaines perdirent la vie, victimes d’une violence et d’une brutalité extrêmes des forces de police.


50 ans après, la Vérité est en marche. Cependant, la France n’a toujours pas reconnu sa responsabilité dans les guerres coloniales qu’elle a menées, - en particulier la Guerre d’Algérie - non plus que dans le cortège de drames et d’horreurs qu’elles ont entraînés, comme ce crime d’Etat que constitue le 17 octobre 1961. Certains osent encore aujourd’hui continuer à parler des "bienfaits de la colonisation", célébrer le putsch des généraux à Alger contre la République et le pouvoir encourage les nostalgiques de l’Algérie Française et de l’OAS.


La "Fondation pour la mémoire de la Guerre d’Algérie ", dotée de plus de 7 millions d’euros, créée en application de l’article 3 (dont l’abrogation est demandée sous sa forme actuelle) de la loi du 23 février 2005 vantant les "aspects positifs de la colonisation" est sous la coupe d’associations nostalgiques qui voudraient pouvoir exiger des historiens qu’ils se plient à la mémoire de "certains" témoins. Pour être fidèles à leur mission scientifique, les historiens ont besoin de pouvoir accéder librement aux archives, échapper aux contrôles des pouvoirs ou des groupes de pression et travailler ensemble, avec leurs homologue des deux rives de la Méditerranée. La vérité doit être dite sur l’organisation criminelle de l’OAS que certains, au sein même du parti du Président de la République, cherchent à réhabiliter. Ce n’est qu’à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la guerre d’Algérie, à savoir le racisme dont sont victimes aujourd’hui nombre de citoyens ou de ressortissants d’origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières.

On ne construit pas la démocratie sur des mensonges et des occultations. 50 ans après, il est temps :
  • que les plus hautes Autorités de la République reconnaissent les massacres commis par la Police Parisienne le 17 octobre 1961 et les jours suivants, comme un crime d’Etat.
  • que la Fondation pour la Mémoire de la guerre d’Algérie soit re-fondée sur des bases totalement différentes.
  • que la liberté d’accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens.
  • que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant.

 

 

Toutes les associations, organisations (syndicats, partis politiques…) qui souhaitent signer cet appel doivent prendre contact en confirmant leur accord avec un message adressé à contact@17octobre61.org 

La liste est jointe et sera mise à jour au fur et à mesure.

 

http://www.17octobre61.org/

 

17Octobre.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires

Jean-Luc LUMEN 30/10/2011 22:30


Monsieur Gérard Legendre, vous écrivez bien…"des attentats terroristes avaient lieu contre des civils européens depuis plusieurs mois…"
donc vous admettez et approuvez que la police française sous papon, a bien fait faire un attentat ou un acte terroriste cette nuit là

Sans connotation politique, que sur la question technique : Je vais vous dire, que si les autorités avaient été compétentes, si la police avait été compétente et eu des agents compétents…les agents
du FLN aurait été arrêtés…non ?
Maintenant, si les gouvernements successifs avaient traité à égalité les Nord Africains…peut être …peut être que l'Algérie serait encore un département …français


Legendre Gérard 30/10/2011 14:01


Il faut que vous sachiez qu'au même moment en Algérie des attentats terroristes avaient lieu contre des civils européens depuis plusieurs mois. Des enfants, des femmes et des hommes sans aucune
activité militante ou terroriste, n'ayant pris part à aucune manifestation étaient la cible du FLN.
Pourquoi n'en parle t-on jamais


Jean-Luc LUMEN 19/10/2011 23:06


"...Les français sont toujours les méchants...par zezzr.
Zezzr...pourrait il dire qui selon lui sont "les méchants français" et qui sont les victimes...?

Personnellement je suis français d'après les documents, mais je suis avant tout Terrien

Terrien, je combat toutes formes de persécutions mais en premier lieux celles venant de personnes sensées protéger les Terriens.
J'ajouterais que les vols, escroqueries, persécutions, exactions, et tueries ne sont pas l'apanage de Terriens vivant là ou là, mais l'apanage de dingues voulant imposer leurs maladies mentales au
plus grand nombre de Terriens.
J'ajouterais, pour les veules et autres bœufs qui vivent sur une autre planète, que les victimes de ses dingues se comptent parmi tous les Terriens…qu'ils vivent là ou là ...sur notre Terre.

A l'attention, tout particulièrement de Claude Géant, un extrait du teste de Stanley Milgram
http://www.psychoweb.fr/articles/psychologie-sociale/218-torture-et-obeissance-soumission-a-l-autorite-stanley-mi.html
Torture et obéissance, soumission à l'autorité - Stanley Milgram
"...Il semble donc que l'espoir repose et continue de reposer sur la présence d'individus ou de groupes oeuvrant sans arrêt à dénoncer les abus et l'injustice, afin de servir de contrepoids aux
tendances à l'apathie et à la soumission, qui caractérisent la majorité.
A méditer...Stephane Desbrosses..."


Pol75 18/10/2011 15:50


Claude Géant vient déclarer à l'Assemblée que ce site était désormais fermé... Sans lui je n'y serait jamais passé. Merci M. Géant. Ce site me permet en effet de constater que la violence policière
est la même partout en Europe. La police protège nos dirigeant, la police est donc contre le peuple, la police est donc l'ennemi du peuple !


kimrod 18/10/2011 13:10


Je tenais à vous apportez mon soutien quand l'ordonnance qui a été rendue .. interdisant le blocage du site..

Lorsque l'on voit comment fonctionne les institutions .. on ne peut ne plus setonner d'une telle attitude .
la liberté ne meurt jamais , seul ceux qui n'y crois pas le savent pas