Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 23:00

Pour la seconde fois, ALLIANCE Police Nationale a décidé d’ester en justice

contre l’entité COPWATCH, voir si possible leurs auteurs, au regard du

nouveau site internet qui a été ouvert le mardi 24 janvier 2012.  

Immédiatement, Alliance Police Nationale a saisi le Ministère de l’Intérieur

pour qu’il engage également une nouvelle action contre ce site.

Mardi 7 février 2012 à 14h00, ALLIANCE Police Nationale sera donc présent

au Tribunal de Grande Instance de Paris pour une audience lors de laquelle

son conseil demandera très clairement la fermeture de ce nouveau site

mais également la poursuite à l’encontre de celles et ceux qui ont très

publiquement fait part de leur appartenance à Copwatch.

ALLIANCE Police Nationale attend cette fois un acte fort afin de démontrer

qu’il ne peut y avoir une totale impunité sur internet.

 

http://www.alliancepn.com/images/presse/compresse/06_02_2012_copwatch_tgi.pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires

PTOLEMAIOS-CRATES 01/03/2013 15:26

Je regrette que NEMESIS n'ait pas voulu approfondir ses réflexions sur les situations vécues dans la Police. Pourquoi? IL l'écrit lui-même: "échanger davantage ici me serait préjudiciable"... IL y
a donc une sorte d'Inquisition dans la police pour que des Policiers pourtant courageux et consciencieux, préfèrent la fuite par peur de... sanctions? Qu'avait'il dit de mal dans ses Commentaires?
Méritait'il une sanction pour avoir dit ce que beaucoup n'osent pas dire? Relisant ses Commentaires, je comprends de plus en plus l'ampleur de cette pandémie dans la police toute entière. Les
meilleurs sont obligés de se soumettre aux pires. N'est-ce pas dramatique de voir s'effondrer par pans entiers une des institutions de notre Pays? Que nous réserve-t'on à la place?

NEMESIS 06/03/2012 09:11

Durant notre formation, nous sommes suivis par un psychologue qui nous accompagne lors de certains cours et simulations. Ce dernier est disponible pour chacun d' entre nous et nous explique les
différentes formes d' approche à adopter vis à vis du public ou dans tel ou tel situation. L' aspect psychologique est une solution qui a ses limites. Car voyez vous, à mon sens aucune thérapie,
aucun cours ne peut préparer un homme à faire face à un cadavre d' enfant ou de bébé, à ramasser des morceaux d' être humain lors d' accidents de la route ou de suicide, ou plus simplement à la
misère humaine. De plus est quand cela est quotidien. Tout comme on ne pourra jamais anticiper la manière dont on réagira quand on pointera une arme sur nous. Les gens nous voient comme des petits
soldats à la solde du gouvernement, mais nous sommes avant tout des hommes et des femmes, que leur métier abîme forcément à un moment ou à un autre. Je ne crois pas que nombreux soient ceux parmis
nous qui se sentent invincibles ou intouchables, car ce que nous voyons, ce que nous vivons nous ramène au contraire à notre simple condition d' être humain. Personnellement je n' ai jamais autant
réalisé qu' aujourd' hui comme la vie est fragile et éphémère. Je ne suis pas étonné que nous ayons chaque année une cinquantaine de suicide dans nos rangs. Non parce que l' administration recrute
des êtres faibles loin de là, mais parce que nous effectuons un métier de vocation qui nous atteint d' une manière ou d' une autre, parce que les gens nous haïssent, parce que notre hiérarchie,
ceux qui nous dirigent ne nous soutiennent pas. Apres quelques années à ce rythme, il suffit d' une étincelle, un divorce, des ennuis financiers... Et cela quel que soit la force de caractère dont
nous sommes doués. Nous ne sommes protégés par personne. L' administration ne nous fera aucun cadeau. Voyez vous, le simple fait d' échanger sur ce site avec vous pourrait m' être préjudiciable...
Si nous constatons de plus en plus de menaces et violences à l' encontre des forces de l' ordre, c' est bien à cause justement de notre manque de pouvoir. Les gens savent trés bien qu' on ne peut
gifler ou frapper une personne comme cela à pu etre le cas il y a 20 ans en France. Quand je pose la question à des jeunes d' origine "étrangère", à savoir s' ils craignent d' avantage la police
Française que la police de leur pays d' origine, ces derniers, systématiquement, sourient et nous répondent que non, la bas c' est bien pire. En effet, en tunisie, comme au maroc, en afrique ou
encore pire au brésil, la torture est encore d' actualité, tout comme les arrestations arbitraires, les années de prison démesurées, la corruption, les meurtres... Notre Police est peut être
imparfaite, mais je pense que même si une minorité d' entre nous peut donner une mauvaise image de notre métier, la population n' a quand même pas grand chose à craindre de nous... Vous me direz
sans doute que l' on peut toujours améliorer les choses, je répondrai que oui. Peut etre que si l' on instaurait une vrai police de proximité, que l' on verbalisait moins... Notre image serait sans
doute redorée. Au moins un petit peu. Malheureusement ce n' est pas moi qui fait les lois :) Aux USA, ils ont trouvé un moyen qui permette de démontrer qu' un policier à interpellé un individu dans
les règles et à la fois de dissuader les gens d' avoir un comportement agressif. Ils ont tout simplement installés des caméras sur les uniformes de leurs policiers. De ce que j' en ai vu, ça a
plutôt porté ses fruits. De toute façon, avec les telephones nous sommes systématiquement filmés ou pris en photo alors autant que ce soit fait proprement. Personnellement je n' y voit pas d'
inconvénient du moment que cela s' arrête bien aux interventions et non aux pauses café ou l' on va critiquer tel chef ou tel collègue, voire notre propre femme! Bref... Personnelement si cela ne
posait pas autant de problème de sécurité et de confidentialité, je serais assez pour le fait de permettre à tout citoyen d' effectuer un stage, durant un temps donné, en tant que policier. Qu' ils
voient enfin ce qu' est le métier de flic, et non au travers de ces reportages bidons destinés a faire sensation... Comme je l' ai dit plus haut, il pourrait m' être préjudiciable d' échanger d'
avantage ici... Je ne m' éterniserait donc pas, en esperant avoir dé-diabolisé un tant soit peu notre profession! Cordialement. NEMESIS.

Ptolemaios-Cratès 04/03/2012 13:56

Réponse à NEMESIS. Bonjour à vous. Ce que vous dites est vrai quant aux situations que vous décrivez: les cas en question sont légion. Cependant, vous me permettrez d'émettre une certaine réserve
sur votre appréciation de ces situations où la dangerosité est présente.Les Policiers n'ont-ils pas une Maîtrise d'eux-mêmes suffisante et un Discernement éprouvé pour contrôler ces situations?
Nous en revenons toujours au point de départ: les Policiers ont-ils reçu une Formation suffisante pour être idoines à leurs Fonctions? (grec: idoneôs: capable à la fonction de) Vous me pardonnerez,
mais je suis sûr que c'est non.Nous ne sommes plus au XIXème siècle avec ses images dites "d'Epinal" sur le Policier ou le Gendarme idoine à ses Fonctions. L'énorme embarras, c'est cette carence de
Formation et de Préparation Psychologique à l'entrée en Fonctions. LES GOUVERNANTS sont les grands responsables coupables de cette situation et les Policiers en paient les amères conséquences.
Souvenez-vous du Proverbe de l'Ancien Testament: "Les Parents ont mangé des raisins verts, c'est pourquoi leurs Enfants ont les dents qui grincent." La Formation Psychologique est capitale dans la
Vocation de Policier: celui-ci doit avoir un Dicernement bien plus affûté pour que son jugement ne s'égare pas dans les sentiments strictement humains où la juste mesure est plus qu'aléatoire.
Pourriez-vous me dire, s'il vous plaît, combien de temps réserve t'on en matière de Formation Psychologique à un futur Policier? Face à l'ampleur des situations d'exceptions (qui s'érigent
désormais en règle)des suicides de nombreux Policiers complètement désemparés face à des fonctions auxquelles on les a très mal préparés, que se produit-il? Ce sont les bas instincts qui prennent
le dessus et la Fonction avec toutes ses obligations est vilainement "égratignée" ou pour être plus juste, bafouée de toutes les manières. D'où la longue ecténie des "bavures" qui sont dénoncées et
trop souvent couvertes par une Hiérarchie complaisante, laquelle ne tient sa place que du bon plaisir des oligarques corrompus à qui ils ont vendu leurs âmes comme on vend son âme au Diable.Je peux
veux assurer que j'ai en ma possession de nombreuses preuves que j'avance: des Officiers et des Magistrats, partant à la Retraite et écoeurés de toute cette corruption, m'ont confié plusieurs
"copies de sauvegarde" de procès aussi honteux que scandaleux où bien des policiers toujours en charge ont été "couverts" alors que leurs conduites étaient absolument à l'opposé de leurs Fonctions.
Comment voulez-vous que les Citoyens de tous bords puissent faire Confiance à la Police? C'est le Syndrôme de "la Partie pour le Tout" et la situation actuelle ne va pas s'arranger, bien au
contraire. Le " Cardinal-Ministre de Guéant" fait tout pour attiser les haines les plus ancrées dans l'Inconscient collectif de toute la Population avec ses déclarations fracassantes qui manquent
sérieusement d'onctuosité comme l'aurait dit Richelieu lui-même. Qui récolte les fruits d'amertume des discours du "Cardinal"? La Police (vous êtes sous ses ordres, donc nombreux sont ceux que vous
décrivez qui voient les Policiers tels des ennemis dangereux, oubliant que tous les Policiers ne sont pas forcément du même avis que ce "Cardinal dont tout le monde enrage") et la Population
"classique" qui exprime de plus en plus son mépris de tels "serviteurs" dans cette lmême logique. La haine ne peut que s'endurcir partout et creuser un véritable précipice social entre La
Population et la Police qui est pourtant là, par Vocation, pour veiller à sa juste Protection. Quand les Policiers possédant une vraie Vocation à leur Etat se décideront-ils à exiger le renvoi des
"déviants"? Quand se décideront-ils à briser l'omerta qui consiste à couvrir ceux qui dérapent? "Qui ne dit mot consent" et c'est bien vrai. Quand les Policiers se décideront-ils à exiger une
Formation plus longue et plus poussée en Psychologie pour BIEN exercer leurs Fonctions? Saint Augustin dans la "Civitas Dei" (Cité de Dieu) ne s'y était pas trompé. "La charge de policier n'est pas
noble en soi: c'est un mal nécessaire, mais ceux qui l'accomplissent se doivent d'être irréprochables." Vous êtes certainement une âme de Bonne Volonté et un Policier ayant cette Vocation.
Cependant, vous laissez vos sentiments humains prendre le dessus sur les Impératifs Supérieurs de votre charge. Si le Vice a plus d'attrait que la Vertu, il est tout aussi facile de descendre
l'escalier que de le monter. Vous pensez sans doute que vous ne serez pas entendu et que vous ne seriez qu'une goutte d'eau dans l'Océan: erreur! L'Océan est constitué de milliards de gouttes
d'eau. C'est par votre exemple CONCRET que vous susciterez une réforme des conduites autant policières que citoyennes. N'est-ce pas de cette manière que les Réformateurs des Grands Ordres
Monastiques ont réussi à convaincre les "déviants" que des changements radicaux étaient nécessaires? Il en va de même partout! Y compris dans la Police. Avec mes sentiments dévoués autant que
respectueux. Surtout pour Quelqu'un qui utilise le Pseudo "Nemesis" avec tout ce que ce Nom rappelle de la Mythologie Grecque.

NEMESIS 04/03/2012 09:58

Nous sommes d' accord sur ces derniers points. Vous savez, je suis doté un tempérament calme et je préfère largement employer mes mots que mes poings. Mais voyez vous il est certaines personnes qui
ne sont ouvertes à aucun dialogue. Il m' est arrivé de me retrouver à 4 gardiens de la paix face à une dizaine d' individus qui nous avaient caillassés quelques jours auparavant. On ne pouvait pas
le prouver mais eux le savaient, et ils savaient... que nous savions. Croyez bien qu' à ces moments là, lorsque vous savez qu' au moindre signe de faiblesse ils n' hésiteront pas à vous piétiner,
vous ne pouvez adopter une atittude "normale". J' entend par là qu' il faut bannir l' espace de quelques minutes toute notion de sourire, de vouvoiement, vous devez avoir un regard sur de vous et
un ton direct, car c' est votre sécurité et celle de vos collègues qui est en jeu. Vu de l' exterieur je peux comprendre que ce genre de scène pourrait sembler scandaleuse, mais soyons honnete,
nous ne parlons pas tous le meme language, nous n' avons pas tous les memes codes, et nous policiers devons nous y adapter. Apres, je conçois bien qu' il n' y a qu' un pas entre cette notion de
prudence mi hostile et l' agression pure et simple... Il y a un juste milieu à tout...

Ptolemaios-Cratès 03/03/2012 23:23

Enfin un commentaire d'un Policier qui mérite de l'intérêt.IL n'est pas question de défendre les "zones de non-droit" qui augmentent dangereusement partout en France mais de se demander POURQUOI
elles existent. L'Histoire de notre France très malade démontre que les divers oligarques qui se sont succédés au pouvoir sont les responsables de cette situation intolérable.Ce que certains
Policiers n'ont toujours pas compris, c'est qu'il n'est pas question de les mettre en danger, mais de leur rappeler les limites de leurs fonctions pour qu'ils ne donnent pas des images excécrables
de celles-ci en imitant les comportements inadmissibles de ceux qui enfreignent la Loi.Je connais assez bien ce qui est décrit dans ces cités qui sont devenues des enclaves de "non-droit." Personne
ne conteste leur illégitimité et les risques qui existent à y vivre où à y être affecté comme Gardien de la Paix. L'embarras qui est la pierre de scandale, c'est que les Policiers tombent eux-mêmes
dans cet engrenage de la haine et de la surenchère. Un Policier doit rester indéfectiblement attaché aux Principes qu'il s'est engagé à servir sous Serment pour le Bien de la Société toute
entière.Si certains doutent de leurs capacités, manquent de motivations ou carrément de vocation, que ceux-ci s'abstiennent d'entrer dans la Police ou la Gendarmerie. Le Pays a besoin de Policiers
intègres et impartiaux comme le prévoit leur Prestation de Serment. Je suis scandalisé de constater qu'un Policier reçoit si peu de Préparation Psychologique pour assurer ses fonctions. L'exemple
des Gardiens des Maisons d'Arrêt est symptomatique de cette carence responsable de nombreux dérapages. Comment peut-on laisser entrer en fonction un Policier avec si peu de Préparation
Psychologique pour affronter les risques de sa charge? Les oligarques qui les emploient ne sont guère généreux pour donner aux Policiers un Suivi Psychologique, lequel éviterait sûrement le suicide
de nombre d'entre-eux. Les syndicats policiers qui soutiennent le pouvoir en place ne se rendent pas compte que ledit pouvoir n'a que faire d'eux. Si la situation a pris un tour tragique dans bien
des endroits, c'est que le Ministère de l'Intérieur ne s'en préoccupe guère! IL est vrai que l'on a droit à des diatribues tonitruantes du "Cardinal de Guéant" mais c'est bien la montagne qui
accouche d'une souris.Pour en revenir au but de cette action citoyenne qui n'est pas un mal en soi, au contraire, est de montrer que des Policiers se comportent aussi comme des voyous et que c'est
la négation de leurs fonctions au Service de la Société. Le Rappel de l'Occupation et du Régime de Vichy n'a rien à voir dans cette démarche.Ce stéréotype est devenu une "scie" insupportable et
anachronique. IL est temps d'en terminer avec l'Occupation. Ce qui compte, c'est de dénoncer les violences policières pour que l'Autorité Hiérarchique légitime les sanctionne et y porte un remède
efficace pour le Bien de TOUS. S'il existe des Policiers intègres (j'en connais) il en existe d'autres dont la conduite est plus que douteuse. Une Commandante de Brigade des Stupéfiants, très
intègre et respectée, nommait ce genre de policiers "des déviants" et elle avait raison.Le vrai Policier accomplit son Devoir par Vocation et Conviction. Les autres sont atteints de cette déviance
spirituelle qui les fait se prendre pour des "caïds" invulnérables à qui tout est permis. Non à cette déviance qui se généralise et oui aux Policiers intègres dans leur Vocation.