Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 15:48
15-23 mars 2013 :
 
Semaine internationale dédiée aux victimes de crimes policiers
 
Samedi 23 mars 2013 :
Journée de manifestation nationale
A Paris, Marseille, Millau, Grasse, Clermont-Ferrand, Bordeaux
 
FACE AUX CRIMES POLICIERS : TOUS UNIS
POUR QUE JUSTICE SOIT RENDUE AUX VICTIMES
 
Nous, familles victimes de crimes commis par des policiers, avons le devoir de dénoncer la tragédie d'avoir perdu un fils, un père, un frère, un mari, une mère, une épouse, une sœur, un grand-père, une grand-mère, une cousine ou un cousin.
 
Des victimes qui viennent s’ajouter tristement à la longue liste de toutes les personnes grièvement blessées ou mortes lors d’interpellations policières, de course-poursuites ou en détention. Des victimes seules et non armées, qui sont entravées et frappées, « tasées » ou tuées par balle …
 
L’usage de techniques d’immobilisation (clé d’étranglement, pliage, …) ou d’armes dites non létales (taserflashball…) peut provoquer la mort. Lorsqu’elle fait l’objet d’une enquête judiciaire, les policiers impliqués se cachent derrière les méthodes enseignées dans les écoles de police ou prétendent être en « légitime défense ».
 
Ces trente dernières années, nous constatons que dès lors que des policiers sont impliqués, la justice se rend complice en accordant l’impunité aux meurtriers, lorsqu'ils agissent au nom de d’État.
 
Et les familles ne parviennent jamais à obtenir réparation.
 
Ces meurtriers disposent ainsi d’un droit de vie ou de mort sur l’ensemble de la population.
 
Une population jamais reconnue comme victime mais présentée par la majorité des journalistes et des responsables politiques comme étant systématiquement coupable, principalement du fait de ses origines ethniques, sa religion ou de son lieu de résidence.
 
La persistance de ces violences policières nous oblige à prendre position. Nous les familles meurtries dans notre chair, nous vous appelons à vous joindre à nous pour s'organiser et résister à la répression d’État et au déni de justice.
 
Du 15 au 23 mars 2013, créons partout en France des initiatives dans le cadre de la semaine internationale dédiée aux victimes de crimes policiers
 
Samedi 23 mars 2013 13h à Paris, unissons-nous
dans une marche de la Place de l'Opéra à Stalingrad
 
TOUS UNIS CONTRE LES CRIMES POLICIERS
STOP A L'IMPUNITE !
 
Nous avons besoin de toute forme de soutien : prêt de matériel, aide logistique, financière, communication, flyers, photocopies, etc. pour mener à bien l’ensemble de ces actions.
 
Familles de victimes : Youcef MAHDI, Nabil MABTOUL, Wissam EL YAMNI, Amine BENTOUNSI, , Hakim AJIMI, Ali ZIRI, Lakhamy SAMOURA et Moushin SEHHOULI
 
Facebook : espace commun des familles en lutte contre les crimes policiers

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires

PTOLEMAIOS-CRATES 01/04/2013 02:43

Au Commentaire de Galliez Pierre, numéro 11. Bonjour à vous. Déjà, il faudrait écrire tout ceci en bon Français. A Soixante-Quatorze ans, l'Orthographe et la Grammaire ne se perdent pas comme un
mouchoir de poche, vous en conviendrez. Merci pour ceux et celles qui vous lisent. Visiblement, il y a un sérieux malentendu sur le but de ce Site: ici, l'on dit non aux violences policières et à
tous les abus très divers de ladite police. IL ne s'agit pas d'interdire la police! Où avez-vous vu ceci, je vous prie, sur ce Site? Le but bien explicite du Site de Copwatch-France est de montrer
enfin qu'il existe au sein de la police française des policiers et/ou des gendarmes qui ne respectent pas leurs fonctions: ceci se traduit par des violences policières de plus en plus nombreuses
envers la Population, des abus de pouvoirs caractérisés couverts soit par leur hiérarchie ou par la magistrature, des faux en tous genres (comme l'affaire de cet homme qui a failli se retrouver aux
Assises suite aux faux témoignages d'un groupe de policiers véreux, démasqués ensuite et qui lui avaient fait endosser leurs fautes professionnelles gravissimes pour ne citer que cette affaire-là
(Ministère Hortefeux) ainsi que beaucoup d'autres)et des déviances graves quant au juste exercice de leurs fonctions. Les Citoyens Français, selon Notre Constitution, ont le Droit d'exiger une
Police Nationale irréprochable. C'est, d'ailleurs, un Devoir. IL ne s'agit pas d'interdire la police, ni la gendarmerie, ni le systême judiciaire, ni de faire entrave à leurs fonctions mais
d'exiger que les obligations de ces trois corps constitués de l'Etat respectent toutes les obligations de leurs fonctions. IL ne s'agit pas non-plus d'inciter à la "haine anti-policière" ni à
encourager la moindre déliquence non-plus de la part d'Autrui. Le problème est qu'il existe une grave crise identitaire dans la police nationale, dans la gendarmerie et tout autant dans la
magistrature. N'est-il pas un Devoir Citoyen de montrer les dysfonctionnements nombreux de ces institutions et de demander leur réforme pour une meilleure efficacité au service du Pays? IL n'est
pas tolérable d'accepter que des policiers x ou y violent le Code de Procédure Pénale (exemple: fichage arbitraire au Canonge et prise d'empreintes en dehors des cas prévus par le Code de Procédure
Pénale et celui des Libertés Publiques et Individuelles) abusent de leurs fonctions pour instaurer des systêmes mafieux (exemples de Lyon ou de Marseille: vols organisés, extorsions de fonds,
proxénétisme aggravé, trafic de drogues avec détournements des saisies, prises interdites d'intérêts personnels, chantages, etc, car la liste est longue dans les affaires de ces deux villes!)ou
instauration d'un climat de peur et de défiance par la multiplication des contrôles d'identité "à la tête du client", multiples injures(M. Valls n'a t'il pas exigé que les policiers ne tutoient
plus les personnes et montrent l'exemple d'une police digne et soucieuse du respect des Devoirs et des Droits de chacun,par une circulaire qui a été mise en application par le Ministère de
l'Intérieur dès sa promulgation?)Sans évoquer les arrestations arbitraires (délit de "sale gueule") et quantités de "bavures" dont certaines ont coûté la vie à ceux qui en ont été les victimes. Si
certains Citoyens (la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen y fait très clairement référence ainsi que l'actuelle Constitution )demandent aux Autorités de l'Etat des comptes sur un de ses
Corps Constitués, c'est légal, que ceci plaise ou non. Que beaucoup s'interrogent sur les raisons des dysfonctionnements policiers, c'est légal! C'est même un Devoir Citoyen. Si certains acceptent
que dans la police, la gendarmerie ou la magistrature, il y ait des déviants et des corrompus, c'est la fin de la République Française. C'est déjà le cas dans bien des domaines. Les déviants et les
corrompus sont de plus en plus nombreux dans ces trois institutions. N'est-il pas un DEVOIR de dire NON à cette multiplication exponentielle de corruptions et de trouver un remède à toutes ces
perversions? (Entendre ici au sens premier: "Déviance de l'usage quant au but" définition du Dictionnaire "Littré")La fracture existant entre la Population et la police n'est plus une simple
"fracture": c'est devenu un précipice! IL est bien évident que cette situation n'est pas la même sur tout le territoire Français mais les dénominateur communs à tous les Départements sont les
suivants: "Défiance vis-à-vis de la police"; "Refus de faire confiance en la police ou en la gendarmerie" et "suspicion de corruption des policiers." (Statistiques du Ministère de l'Intérieur,
enquête ordonnée sous le ministère Sarkozy quand celui-ci est devenu ministre de l'Intérieur...) C'est édifiant! L'IGS de l'époque ne fut pas fière de déposer un rapport aussi accablant Place
Beauvau...Le "remède" fut pire que le mal et Sarkozy imposa son fameux "sarkomètre" pour placer les policiers sous pression, ce qui augmenta le nombre des bavures en tous genres. La police doit
être absolument irréprochable et suivre à la lettre les Impératifs liés à sa Prestation de "Serment de Servir la Nation et de la Protéger." Les policiers savent à quoi s'en tenir, tout de même,
quand ils entrent en fonction! ILs savent quels risques comportent cette fonction. Si certains ont des doutes sur leurs motivation ou sur la réalité de leur vocation, il y a d'autres métiers où ils
seront certainement plus utiles. Garder dans la police des déviants et des corrompus équivaut à accepter la présence de parasites néfastes en son sein et de les nourrir injustement aux frais du
Contribuable. Payer des impôts pour une Police propre et conforme aux Impératifs liés intrinsèquement à ses fonctions dans l'Intérêt de la France: OUI. Payer des impôts pour entretenir des
"policiers" déviants et corrompus tels des parasites malfaisants qui trahissent leurs fonctions: NON. IL n'est pas non-plus question de faire l'apologie du "jeunisme": il n'y a pas que des jeunes à
être victimes de violences policières! L'exemple des manifestants pacifiques à la Gare d'Anduze est symptômatique de cette dégradation: il s'agissait de Personnes âgées, de Retraîtés, de Citoyens
très ordinaires et même d'enfants qui s'étaient installés sur les rails de la gare et avaient organisé en pic-nic pour exprimer de manière pacifique leur opposition à la fermeture de la ligne de
chemin de fer. Qu'avons-nous vu? Les gendarmes gazer les Personnes âgées, les femmes et les enfants en pleine figure! Cogner comme des sauvages des Personnes pacifiques! C'est cette police-là que
certains veulent voir régner en France? La vidéo filmée et retransmise sur Youtube n'a jamais été contestée par ces gendarmes complètement pervers et indignes! Qu'on en juge en regardant cette
vidéo. Voilà bien une faute gravissime de cette gendarmerie et la honte sur leurs fonctions. Les gendarmes n'avaient devant eux AUCUNE Personne susceptible de représenter un danger pour eux ou
l'ordre public" lequel a bon dos, donc aucune raison d'attaquer comme une meute de chiens enragés ces Personnes sans défense comme ils l'ont fait. L'affaire d'Anduze se retrouve partout désormais.
Ces gendarmes auraient dûs être dégradés et chassés de leurs fonctions. ILs n'existe pas de "défenseurs de jeunes" quels qu'ils puissent être. S'il en existe, ils sont en dehors des buts de
Copwatch-France. Que ceux-ci "ne veulent pas travailler" est, pour une catégorie de gens bien définie, une vérité puisque certains le disent ouvertement. Cependant, mettre tout les jeunes dans le
même panier à crabes est un stéréotype trop facile. Toujours cette maladie spirituelle de "la partie pour le tout." A lire un tel Commentaire d'une Personne qui prétend avoir agi au service des
jeunes dans le passé me laisse perplexe. En outre, celle-ci oublie que "nul n'a le Droit de se faire justice de lui-même." Même en "légitime défense"(ce qui ne veut pratiquement plus rien dire
désormais)les Actes des Tribunaux (lisez-les donc!) prouvent que les magistrats condamnent à plus de 70% tous ceux qui ont voulu se défendre par eux mêmes (usage de n'importe quelle "arme" de
défense) en invoquant toujours la même ritournelle: "Nul n'a le Droit de se faire justice de lui-même." Donc, rangez votre paire de ciseaux dans un placard et donnez encore du temps aux jeunes
comme par le passé pour leur montrer le Bon Exemple. Cela servira peut-être à quelques-uns.

peugeots 31/03/2013 20:57

je pense que vous dite vrais, mes vous oublier que s,est des juge qui ont ete visè, et sa vas pas passè. et je les conprand. pour une fois,, je suis daccord avec le juge qui est plutot courageu.il
faut stopè sarko et ils l,omt bien conpris. nous veront bien la suite

galliez Pierre 31/03/2013 15:25

NON. alors on va maisser les jeunes braquer des bioutires; racketter les voyageurs du métro? agresser des commerça,ts, NON. Agé de 74 ans, ayant oeuvré dans des associations pour les juens, je ne
partage pas l'avis de ces défenseurs des jeunes qui cherchent du fric, dont des dealers. Y a du chomage, mais de toutes façons ces jeunes ne veulent pas travailler! Alors, moi si un jeune
ùm'agressait chez moi? j'ai un couteau POINT BARRE

PTOLEMAIOS-CRATES 30/03/2013 03:01

Réponse au Commentaire numéro 9 de Peugeots. Hé bien, j'espère, Bien Cher Ami, que vous aurez raison. Pourtant, quand je relis toutes les vilaines affaires judiciaires où étaient impliquées des
personnalités politiques, tous ont réussi d'une manière ou d'une autre à limiter les dégâts. Je n'ai jamais cru à une prétendue toute puissance des lois et en la vraie application de la justice
dans notre Pays. La preuve: vous étiez innocent et l'on vous a condamné injustement. Croyez-vous que la justice et les lois vous ont été appliquées en Vérité? Non: c'est tout le contraire. Le fait
de croire en la justice actuelle de notre Pays et de la juste application de ses Lois est une utopie idéaliste. Documentez-vous sur la manière dont est rendue la justice d'un département à un
autre: c'est effrayant! Tout se devrait d'être identique sur tout le territoire Français si l'on applique les Lois mais c'est loin d'être le cas. Les Magistrats interprêtent les lois selon leur
INTIME CONVICTION, d'où des verdicts très différents rendus pour une même affaire jugée dans un endroit et/ou dans un autre. C'est, d'ailleurs, un scandale pour la France entière. Croyez-vous avoir
bénéficié des Lois dans votre affaire? NON. J'ai exposé votre affaire à un Avocat qui est aussi un Amide longue date. Pour lui, il n'y avait AUCUNE infraction qui puisse justifier une telle
punition aussi méchante qu'injuste. IL faut vous méfier tout autant de certains magistrats que de policiers véreux. Croyez-vous qu'ils aient suivi la Loi lors de vos deux procès? NON. En première
instance, ils vous dispensent de peine. Mais, pour quel chef d'accusation? Le fait que ce soit vous qui présentiez les papiers d'identité de votre fils N'EST PAS UNE INFRACTION EN SOI. En plus,
RIEN ne justifie la prise d'empreintes digitales ni d'être fiché au Canonge. Vous n'êtes pas sous le coup d'une suspicion d'être un criminel, un sadique ou un terroriste. Vous êtes un Citoyen
honnête qui avez fait votre Devoir. La police n'a pas fait le sien et la justice non-plus. En seconde Instance, cette fois ils vous condamnent! Sur quel(s) chef(s) d'accusation l'ont'ils fait? Que
vous reprochaient'ils alors que le premier procès vous dispensait de peine! Voilà une "justice" à géométrie variable comme les girouettes. Si les magistrats avaient appliqué VRAIMENT la Loi, vous
n'auriez JAMAIS RIEN EU. Vous auriez bénéficié d'une RELAXE TOTALE. Si vous croyez en la sincérité des magistrats, il vous faudra en retrancher au moins les deux tiers, ceux-ci ne jugeant "qu'à la
tête du client." Si le Magistrat qui instruit "l'affaire Sarkozy" est intègre, alors on peut espérer un procès mais ira t'il jusqu'au bout? Vous ignorez toutes les relations que possèdent les
politiques véreux: la franc-maçonnerie les aide à s'en tirer à bon compte en faisant pression sur les magistrats eux-mêmes, la plupart d'entre eux étant francs-maçons. Je vais même vous raconter
une histoire vraie survenue en 2000-2001: un sinistre individu que je ne puis nommer pour des raisons de sécurité avait commis plusieurs escroqueries portant sur un montant de 750.000,00 euros. Cet
individu s'est fait pincer sur plainte du Gérant de la Société qui avait été escroquée. Le procès a duré un an et demi. Le magistrat instructeur de Blois (le juge Denis DAB.) détenait TOUTES les
preuves de la culpabilité de cet escroc. Hé bien, suite à une enveloppe bien garnie fournie en douce par l'avocat de l'escroc (25.000,00 euros ne se refusent jamais...) ce juge a délivré un
NON-LIEU à cet escroc, et ce, au grand scandale des Parties Civiles. Tous les Appels ont été rejetés! Ces magistrats ont dans leurs rangs des déviants et des malhonnêtes tout comme dans la police.
Si je pouvais vous montrer toute la procédure de cette sinistre affaire, car j'en ai une copie certifiée de sauvegarde obtenue grâce à un Greffier qui en était écoeuré, vous auriez sans doute une
autre idée de la manière dont on rend la "justice" en France. Si, le sieur Sarkozy est puni, nous prendrons une coupe de Champagne à sa santé. Bien à vous avec Respect.

peugeots 29/03/2013 20:11

je panse que vous vous tronpe ,le pouvoir des juge son imanses et claire, si vous aver ecouter le presidant hier,vous pouve voir que la loi est aplicabe pour tousse, sarko ou pas