Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 04:38

arrestation 26 mars 2011 06

arrestation 26 mars 2011 05

arrestation 26 mars 2011 04

arrestation 26 mars 2011 03

arrestation 26 mars 2011 02

arrestation 26 mars 2011 01

arrestation 26 mars 2011 00

197336 191770067532028 100000971078098 439842 6630125 nPour publication immédiate
Paris, le 27 mars 2011
Knowledge Liberation Front (Front de Libération des Savoirs)

Les 24, 25, 26 mars 2011, des milliers d’étudiants et de travailleurs précaires ont organisé à travers l’Europe des centaines d’actions communes et de mobilisations contre les politiques d’austérité qui leur sont imposées par le pouvoir des banques et des institutions financières en collaboration directe avec les gouvernements nationaux. Des dizaines de manifestations de masse (dont la plus médiatisée est celle de Londres), de teach-ins (universités populaires) et autres initiatives pour une réappropriation collective des savoirs, richesses et espaces socialement produits, ont eu lieu dans 40 villes sur tout le continent, de la Russie aux îles britanniques.
À Paris, le Knowledge Liberation Front (Front de Libération des Savoirs) et UnCut France (contre les coupes budgétaires) ont organisé deux rassemblements au cœur de la ville pour protester contre les coupes budgétaires affectant les services publics et pour revendiquer des lieux communs où pourrait s’exercer une coopération sociale autonome entre étudiants, migrants et travailleurs précaires. Au moment où les participants ont entamé leur marche vers l’Hôtel de Ville, siège du gouvernement municipal, la police les a immédiatement bloqués afin de bâillonner leurs revendications et de faire taire leurs protestations.
Malgré les menaces d’arrestation et de garde à vue, sur le simple motif de s’être rassemblés, le cortège s’est spontanément recomposé à l’Hôtel de Ville pour dénoncer cette répression et soutenir la Coordination des intermittents et précaires (CIP) dans leur lutte contre l’expulsion de leur centre social autonome.
La Ville a répondu sur le champ : les manifestants ont été rapidement cernés par des brigades anti-émeutes et CRS, qui n’ont pas hésité à réagir violemment. Finalement, 22 personnes ont été embarquées dans des fourgons blindés, identifiés, fichés et retenus pendant 4 heures dans le sous-sol d’un commissariat.
Le Knowledge Liberation Front entend, par ce communiqué, dénoncer avec force cette répression propre à un État de police qui limite notre droit le plus élémentaire de réunion et notre liberté d’expression. De toute évidence, la Ville de Paris situe plutôt son intérêt dans la protection des banques et des institutions financières, que dans les préoccupations et le bien-être de ses citoyens.
Une nouvelle conscience sociale est en train d’émerger en Europe, catalysée par l’élan révolutionnaire impulsé par les révoltes d’Afrique du Nord, et sous-tendue par un réseau transnational d’organisations qui associent les militants locaux contre le capitalisme financier global. Nous sommes conscients d’être engagés dans une lutte commune contre les coupes claires dans l’éducation et les secteurs sociaux, qui participent partout d’une restructuration économique visant à exploiter les fruits de notre production collective et à établir une gouvernance financière fondée sur la pauvreté et la précarité des populations. Une telle prise de conscience ne se laissera pas intimider par des matraques.
Ces trois journées d’actions transnationales ne sont que l’amorce d’une insurrection générale contre l’arrogance des pouvoirs étatiques et financiers. Cette révolte contre l’austérité et les expulsions continuera à réclamer les espaces communs et les richesses socialement produites à travers l’Europe et le monde. Et ne vous méprenez pas : même les espaces publics les mieux protégés de la Capitale ne sont pas à l’abri de cette insurrection.

 

Je rappellerai quand même à ce genre de mouvement, que alors que je n'étais pas violent, j'ai juste dit cette phrase ci: " Enfoirés de poulets", cela m'aura donc valu que les policiers viennent ainsi sur moi pour me demander ma carte d'identité, ayant refusé de la donner mais aussi ayant voulu désobéir en restant assis, cela m'aura donc valu un outrage et rebellion envers les fonctionnaires de police dont nous allons diffuser les photos suivantes, lors de mon arrestation un peu trop musclée lors de ce mouvement K.L.F devant la mairie de Paris le samedi 26 mars 2011.

 

Je tiendrai ainsi tout le monde au courant de la suite...

 

Grégory

Créateur du blog copwatch.fr

06 01 77 51 02 (joignable 24h/24 et 7j/7)

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires