Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 17:35

Voici donc un petit rappel de l'interview qui est apparu lors de l'installation du campement de la Défense qui a commencé le vendredi 04 novembre 2011.

Je rappelle comment cela s'est passé: alors que nous étions sur la Défense afin d'y installer un campement des indignés, qui je le rappelle a débuté sur Paris la Bastille le 19 mai 2011. Nous sommes donc à la Défense, je me fais interviewé par Daniel FINAN, journaliste chez R.F.I mais côté américain.

Voici donc le lien direct sur lequel copwatch France apparaît mais aussi les indignés de la Défense:

http://www.cbc.ca/spark/2011/11/spark-163-%E2%80%93-november-27-30-2011/

Alors que l'interview avec Copwatch France est terminée, je décide de rejoindre les camarades qui sont sur la Défense ce même jour, le vendredi 04 novembre 2011.

Au moment d'y installer les tentes, nous nous rendons compte que les policiers se mettent en place, ce qui signifie qu'ils se préparent pour attaquer ce campement. Les tentes à peine mises, les policiers et gendarmes se préparent physiquement en préparant leur tenue de robocop avec leur bouclier et les tonfas. Les médias présents filment tout ce qu'il se passe, mais même avec tout cela rien n'arrête la police et gendarmerie de Sarkozy et Guéant. Nous sommes alors à peu près entre 200 à 300 personnes au maximum lors de l'attaque des tentes par les forces de l'ordre. Nous décidons de mettre les tentes que nous avions mais aussi de mettre des cordes entre chaque tente afin que cela soit plus difficile à la police de les enlever. Je rappelle que au moment où la police se met à charger sur les tentes, nous sommes assis et avons des slogans comme ceux- ci: " NON A LA VIOLENCE, LA POLICE AVEC NOUS, VOS ENFANTS VOUS REGARDENT, etc..."...

Au fur et à mesure du temps, les policiers et gendarmes arrivent à enlever les tentes, même en étant filmé, ceux- ci continuent, ils ont des ordres, ils obéissent. Nous sommes tous et toutes assis autour des tentes et nous continuons à crier nos slogans, nous essayons même de faire réfléchir les forces de l'ordre que nous devrions plutôt appeler " LES FORCES DU DESORDRE", car ils tapent tous ceux et toutes celles qui essaient de garder les tentes par n'importe quel moyen sauf la violence...

Je rappelle aussi qu'il y a les pompiers qui arrivent car il y a un jeune qui est dans le coma ce vendredi 04 novembre 2011, au total il y aura eu au moins 3 blessés dont celui qui était dans le coma. 

Toutes les tentes sont enlevées, certaines déchirées, d'autres marchées dessus et les policiers et gendarmes utilisent tous les moyens qu'ils peuvent pour les enlever, y compris en utilisant la violence si il le faut. 

 

 

Grégory

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires