Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 22:50

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/71459/date/2011-10-10/article/jamal-ghermaoui-maison-darret-nanterre/

 

 

Rassemblement devant la maison d’arrêt de Nanterre après la mort d’un détenu


Crédits photo:  Rassemblement devant la maison d’arrêt de Nanterre après la mort du détenu Jamal Ghermaoui (Photo: Camille Polloni)

Environ 300 personnes ont observé une minute de silence ce lundi en mémoire de Jamal Ghermaoui. L’administration pénitentiaire explique que le jeune homme s’est suicidé, sa famille n’y croit pas.

 

Jamal Ghermaoui avait 23 ans. Le 30 septembre, il est placé au mitard, le quartier disciplinaire de la maison d’arrêt de Nanterre, où il est enfermé depuis plusieurs mois pour infraction à la législation sur les stupéfiants.

Que se passe-t-il ensuite ? Le 3 octobre, les pompiers emmènent Jamal Ghermaoui, dans un coma profond, à l’hôpital de Nanterre. Il meurt sans s’être réveillé dans la nuit du 7 au 8 octobre. Il serait le 77e décès depuis le début de l’année dans les prisons françaises, selon le décompte des “suicides et morts suspectes” tenu à jour par l’association Ban public.

Suicide ou altercation violente ayant dégénéré ?

Suicide par pendaison, explique l’administration pénitentiaire. Selon elle, Jamal Ghermaoui a été placé au mitard après “avoir agressé un personnel de surveillance”. Le jour de son évacuation vers l’hôpital, il avait comparu devant la commission de discipline de la prison, d’après le communiqué :

"A l'énoncé de la sanction, la personne détenue a violemment réagi en se tapant à plusieurs reprises la tête contre le mur avant d'être maîtrisée par les personnels de surveillance. Ces agissements se sont déroulés devant témoin. La famille de l'intéressé a été avisée par le chef d'établissement peu après les faits."

La famille du détenu, elle, refuse ces explications, photos à l’appui. Elle penche pour une altercation violente avec les surveillants, qui se serait mal terminée. Le 8 octobre, sa soeur Ghariba expliquait à l'AFP :

"On ne nous a jamais parlé d'une commission de discipline, ni de sa réaction violente. C'est nous qui nous sommes étonnés de la marque rouge que mon frère avait sur le front. Il a des griffures au niveau des poignets et plusieurs hématomes mais bizarrement pas de trace au niveau de son cou.”

Pour éclaircir les circonstances du décès, le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, a confié une enquête à la police judiciaire des Hauts-de-Seine. Une autopsie devait avoir lieu dimanche.

"Hors de question de cautionner la thèse du suicide"

Ce lundi, au moins 300 personnes, principalement originaires de la cité du Luth, à Gennevilliers, où vit la famille Ghermaoui, se sont réunies devant la maison d’arrêt de Nanterre pour demander “la vérité et la justice”. Elles ont déposé une gerbe, sous le regard des Equipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) cagoulés, armés de flashballs et de gazeuses. Craignant un incident, l’un des organisateurs demande à tout le monde de rester “pacifique”. Quelques personnes pleurent doucement pendant la minute de silence.

Hassan Ben M’Barek, du Front des banlieues indépendants (FBI), accompagné de Rachid Nekkaz, décrit Jamal comme “un mec qui cherchait à faire sa vie, qui allait se marier”. Il est le seul à prononcer un discours devant l’assemblée :

“On ne souscrit pas à la thèse du suicide, il est hors de question de la cautionner. L’Etat et l’administration pénitentiaire seront condamnés pour la mort de Jamal. Ils doivent assurer la sécurité et la protection des détenus.”

Le procureur Courroye devait recevoir la famille Ghermaoui à la même heure que le rassemblement, où elle était présente. “On a essayé de décaler, mais on nous a dit : soit c’est aujourd’hui, soit c’est pas la peine”, regrette Hassan Ben M’Barek. Il espère qu’un autre rendez-vous sera fixé rapidement.

Sa présence et sa façon de se présenter comme l’organisateur de la manifestation ne plaît pas à tout le monde : certains amis de Jamal craignent la récupération. Dans l’attente d’éléments nouveaux, une prière est prévue ce vendredi à la mosquée du Port à Gennevilliers, et une marche silencieuse partira samedi après-midi de la cité du Luth.

Camille Polloni

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires

RECTIFICATION DE TAILLE 22/10/2011 11:27


NON
Ce n'était donc pas une bavure mais une violence policière
pour la victime innocente de violences policières ..
Vocabulaire donc rectifié .. merci


VICTIME INNOCENTE DE LA POLICE 18/10/2011 09:43


Lors d' un achat de clés USB , je les ai gardées dans mon cabas et lors d' un achat plusieurs jours plus tard en entrant dans un magasin j'ai entendu une sonnerie mais confiant et serein : j'ai pas
capté .. A la sortie : sonnerie , confiant je continuais quand je fus interpelé par le vigile et au final la police , notre merveilleuse police , est arrivée : trois agents pour un petit voleur à
la tire supposé sans la présomption d' innocence pourtant dans les textes et malgré mes demandes d'aller visionner la caméra de surveillance pour vérifier mon innocence .. je fus emmené vivement et
rudement dans un véhicule sans poignée et fouillé par deux fois intimement et mon cabas vidé sans ménagement , l' objet du délit confisqué et menacé de finir en géôle si je refusais de reconnaître
le vol .. je refusais .. une journée entière de GAV et assoiffé et affamé : 4 heures plus tard épuisé je reconnus ce pseudo vol .. je sortis de cet étage à moins 3 , sans air , puant et de la merde
sur les murs et sans eau , et lorsqu'on réclame de l'eau : une sirène stridente et aigue vous perce les tympans ..bref une fois remonté à étage +3 je refusais aussitôt de reconnaître mon pseudo
délit .. avide d'air , je respirais à pleins poumons mais l'eau non ! alors le responsable hurla "qu'on le redescende" mais j'avais pris un peu d'air : je pouvais donc encore un peu tenir .. la
policière et je crois qu'il n' y a pas pire qu'une flickette me lançait : "t'avais qu'à pas voler" et me serra davantage afin de mieux m'entraver .. je n'ai plus 20 ans et loinde l'ado pourtant
...
Au bout d' un temps infini ( je n'avais ni montre , ni tél etc : confisqués ! ) .. j'étais resté debout tout ce long temps ?? debout vu la saleté .. on accepta de me faire sortir en me faisant
sortir tant d' heures après ET en me faisant signer plus d' une dizaine de pages que je ne pus lire because me dit il :"j'ai pas le temps sauf si vous voulez redescendre en geôle ! " .. et je mis
plus d' une heure à l'extérieur à essayer de comprendre ce que je n'ai pas toujours compris 6 mois plus tard .. Mais deux jours après , pas encore remis je retournai au magasin et je fus scié de
constater que mon modèle "volé" n'avait rien à voir avec le modèle vendu : ni la forme , ni la couleur et ni le dessin sur l' emballage .. je fus d' autant plus anéanti : aucune enquête n'avait été
menée , des coupables à tout va et sans aucune preuve .. j'ai écrit aussitôt au procureur avec ces preuves qui a vite classé l'affaire et prononcé aucune condamnation et aucune sanction pour le
responsable de ce drame , celui qui avait "mené" l'enquête .. A défaut de reconnaissance de cette bavure , mon seul crédo : je déteste la police et j'ai été en prison un jour soit pour 4.99 euros
de mes propres deniers ... Non la prison n'est pas uniquement remplie de coupables : je l'atteste ! et je n'ai reçu aucune excuse de personne A CE JOUR ! et je ne sais même pas si mes empreintes
complètes de la paume aux bouts des index , mes photos inombrables prises de 3/4 de face et de profil ont été détruites puisqu' on ne me répond pas ..bref voilà pourquoi on en arrive à haîr cet
état policier qui fait du chiffre à tout va sans tenir compte de la réalité des faits .. j'ai écrit à diverses instances juridiques .. à ce jour en vain .. et je sors de moins en moins .. vive la
France LIBRE ! et là on en est bien loin ... s'pas !
Aussi continuez à les surveiller ces faiseurs de malheurs injustifiés , ces faiseurs de drames , oui c'est un vrai drame quand on est innocent .. non je n'oublierai jamais .. jamais ..
vive Copwatch !


un simple policier 18/10/2011 01:24


Bonjour,

une vidéo d'information :

http://www.dailymotion.com/video/xjvm6m_le-cout-d-un-prisonnier-en-france_news


Sachez aussi que les délinquants n'ont aucune règle, "sans foi ni loi" comme on dit.

Copwatchers, avez vous recensez le nombre de victimes de la "délinquance"? le nombre de policiers blessés ou tués en service?
Vous devriez surveillez les faits qui se déroulent en France, et constater la misère, la haine, l'injustice... rencontrées lors des interventions de la police


human 16/10/2011 10:15


RIP JAMAL

CONDOLEANCES A LA FAMILLE


greg 15/10/2011 09:47


Pourquoi était il en prison? Ah oui, les pauvres condamnés à tort, ils n'ont jamais rien fait c pas eux. Il avait qu'à pas se trouver en prison et bosser comme tout le monde de NORMAL