Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 11:59

 

 

Le 20 sept. 2011

LES FAITS
Ce soir la marche des indignés se dirigeant vers Bruxelles, passait son troisième jour à Paris et empruntait le boulevard Saint-Germain, quand vers 21 heures sont arrivés plusieurs fourgons de la police nationale.
Rappelons puisque ceci n'est plus une évidence que la police est sensée servir le peuple et le protéger.
Or, sans aucun avertissement préalable et sans aucune raison, ils ont gazé avec des lacrymogènes les marcheurs qui évoluaient sur le trottoir et les ont dirigé vers le boulevard Saint-Germain, dans lequel ils les ont encerclé.
Sous le prétexte d'un contrôle d'identité, ils les ont gazé une seconde fois et ont utilisé la violence (coups de poings, de pieds et insultes) sur les citoyens des différents pays présents (Français, Espagnols, Grecs, Allemands, Anglais...).

Pour toute réponse sur la raison de cette interpellation violente de citoyens pacifiques dans leurs droits : "ce sont les ordres que nous avons reçu". Rappelons qu'un policier a le devoir de ne pas exécuter un ordre allant contre les lois françaises et européennes et de surcroît de dénoncer la personne donnant cet ordre et les agents qui l'exécute. Les citoyens utilisaient ici leur droit à la liberté d'expression et d'opinion et ne troublaient en aucun cas l'ordre public, puisqu'ils empruntaient les espaces réservés aux piétons.
Une personne a été gravement blessée, inconsciente lors de son départ avec les pompiers et deux autres personnes plus légèrement (l'une d'entre elle a eu une épaule déboitée), ils sont actuellement hospitalisés.

Plusieurs personnes se sont opposées à l'interpellation en se plaçant devant les bus de CRS amenant les 80 indignés au commissariat de police pour le contrôle de leur identité. Ils ont également été violentés, mais cette fois-ci, de manière plus particulière. Maitrisés par la force, certains d'entre eux ont été éloignés de la vue des gens, derrière les fourgons de police, ils ont été insultés et ont reçu des gifles et des coups de pied de la part des CRS, les policiers ont rempli leurs gants de gaz lacrymogène et les leur ont passé sur le visage, leur mettant au passage des doigts dans les yeux, pour enfin les embarquer dans un fourgon, qu'ils avaient au préalable également rempli de gaz lacrymogène.

Finalement les trois quart des personnes ont été relâchées rapidement, puisque aucun chef d'inculpation concret n'existait, les derniers interpellés ont été relaché entre 1h et 2h du matin.
Cette interpellation est symbolique de la dictature dans laquelle nous vivons et est très grave. C'est la manière que le gouvernement français utilise pour accueillir ses confrères européens et pour répondre à leur aspiration d'une démocratie participative et horizontale.

Chaque jour nous vivons l'oppression et la répression de cette société oligarchique. C'est une urgence de se soulever pour reprendre nos droits. C'est même un devoir. Nous voulons reconstruire ce monde que nos dirigeant détruisent jour après jour. Mais nous ne pourrons le faire qu'avec vous et votre parole. Un peuple uni va de l'avant.

La résistance est en marche, rejoignez-nous.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article

commentaires

someone 15/10/2011 13:33


...

Inversion des pôles, vers la haine se dirige
A perdu la raison pour une excuse qui divise
L'égoïsme en devise, époque misérable
Haine collective contre rage viscérale
Une lueur dans le cœur, une larme dans l'œil
Une prière dans la tête, une vieille douleur
Une vie de rancœur là où meurt le pardon
Où même la Foi prend peur, allez viens, nous partons !

...

Keny Arakana

Merci simon, je ne serait pas venu pour des prunes !


Pour l'article, ... mouais ...


Clémentine 02/10/2011 19:15


c'est abominable franchement sa me fait honte de savoir ce que notre gouvernement est devenu je suis contre toute les formes d'injustice et de violence faites aux personnes dans le cadre de
manifestations justes et honnetes en faveur de la liberté d'expression. quand je vois sa me révulse vraiment j'ai envie de vomir et je soutiens tout ces manifestants qui ne baissent pas les bras et
qui chaque jour tentent de faire entendre raison au gouvernement et de rendre notre monde meilleur. pour la Liberté!!!


Yukiko 02/10/2011 13:02


Je n'ai vu aucune violence policière sur cette vidéo.
Ce que je ne comprends pas, en revanche, c'est un tel déploiement de force pour "contrôler" une centaine de personnes manifestant pacifiquement et ne constituant à l'évidence aucun danger pour
leurs concitoyens.

Gaspillage de l'argent public !

Je ne reproche rien à ces policiers qui ne font qu'obéir aux ordres. Je pense cependant que ceux qui les commandent devraient rendre des comptes sur leurs curieux arbitrages en matière de
sécurité.

Quand on sait que certaines zones du territoire ont été complètement abandonnées par les services de la République, au bénéfices de bandes violentes qui terrorisent la population, on est en droit
de se poser des questions quant aux motivations réelles du pouvoir politique. Assurer l'ordre public ou servir les intérêts d'une oligarchie ?


naimouche 02/10/2011 10:08


Tout les policiers ne sont pas ainsi cela reste une minorité comme partout, tout les êtres humains ne sont pas sage il y a une minorité de voleur etc....

Bien sur il y a quelques fois des abus cela reste minoritaire, c'est sur quand il y a des violences policière il faut les dénoncer, mais quand les policiers font leur travail par ex justement
essayer de faire partir le groupe, parce que tout le monde sait que c'est interdit de manifester en pleine soirée ainsi ça dérange les voisins avec le bruit, et moi honnêtement si j'habitais dans
un tel quartier et que je serais ainsi déranger, je serais bien contente que les policiers fassent partir les personnes.

Car les voisins ont besoin de dormir, de se reposer, de bosser pour certains.

Ce sont avant tout des êtres humains les policiers et pour faire partir des personnes d'un endroit ben s'ils ne veulent pas partir de leur propre gré, ils n'ont pas d'autres solutions que de les
attraper par la main de force.


RICO 02/10/2011 01:18


Tant de pub pour un bon site de cassos !!! Indigné de quoi ???? Plus par votre comportement méprisant envers des policiers que vous seriez bien content de trouver lorsque vous en aurez besoin.