Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 14:43

Suite aux heurts qui sont une suite logique après l'assassinat du jeune Lahoucine Ait Homgar, 26 ans, originaire de Montigny-En-Gohelle (62 Pas-De-Calais) par des policiers de la ville de Cambrai (59 Nord) qui l'ont tué et décédé sur place dans la journée du jeudi 28 mars 2013 dans la rue de Lassigny...

Alors que les policiers ripostent en tirant à balles réelles sur ce jeune homme de 26 ans, des jeunes arrivent en début d'après midi et commencent donc à s'interposer en lançant des sois disant cailloux aux policiers qui sont arrivés pour sécuriser l'endroit où le meurtre du jeune par la police a eu lieu.

Des échauffourées apparaissent donc, ce qui veut dire que viennent de ce fait les médias, qui ne comprennent pas trop pourquoi ils se font eux aussi cailliasser, briser la vitre d'une voiture d'une journaliste de BFMTV, ou encore un photographe de l'AFP qui se fait dérober son appareil photo par des jeunes, ce qui fait donc que tous les médias commencent à s'y intéresser alors que la ville de Montigny-En-Gohelle (62 Pas-De-Calais) est une petite ville tranquille...

Depuis les échauffourées qui se sont passées après l'assassinat du jeune par la police, il ya eu une dizaines de personnes qui avaient été interpellées, au total il y aura eu 5 jeunes hommes arrêtés et placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de Lens du jeudi 28 mars 2013 au samedi 30 mars 2013.

Voici les faits qui leur sont reprochés: DEGRADATIONS, OUTRAGES, REBELLIONS, VIOLENCES SUR PERSONNES DEPOSITAIRE DE L AUTORITE PUBLIQUE, et pour l'un d'entre eux: USAGE DE STUPEFIANTS...

Lors de leur sortie de la garde à vue, ils ont reçu chacun une convocation devant le tribunal pour ces faits ci dessus.

Nous voulons rappeler aussi que si les policiers n'avaient pas attaqué le jeune Lahoucine et donc celui ne serait pas mort, alors il n'y aurait eu aucune violence de la part des jeunes...

Que risquent ce jeunes qui n'ont fait que se rebeller vis-à-vis des policiers alors que ceux-ci ont assassiné ce jeune qui n'était autre qu'un jeune auto entrepreuneur sans histoire selon les voisins??

Devons nous laisser les policiers impunis alors que nous savons qu'ils y sont la dedans pour quelque chose?

 

COPWATCH FRANCE

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 18:54

Depuis ce jeudi 28 mars 2013, dans la ville de Montigny-En-Gohelle (62 Pas-De-Calais), il s'est passé des violences suite a la police qui a tué un jeune homme de 26 ans dont le nom est Lahoucine Ait Homgar.

Dans la matinée de ce jeudi 28 mars 2013, Lahoucine Ait Homgar, 26 ans, auto-entrepreuneur, originaire de la ville de Montigny-En-Gohelle (62 Pas-De-Calais) est tué sur place suite aux ladites agressions sur un policier avec une paire de ciseaux.

Ce jeudi 28 mars 2013, alors que Lahoucine est dans un sois disant hôtel du côté de Fontaine-Notre-Dame, près de Cambrai (59 Nord), il se réveille et avant de partir de cet hôtel, celui-ci demande à la caissière de le rembourser et donc il aurait sois disant sorti sa paire de ciseaux et aurait toujours sois disant tenté d'agresser sans le faire la réceptionniste de cet hôtel qui aurait eu du mal ensuite à lui donner la somme car la caisse était vide et donc il aurait repris la route en reprenant sa voiture.

Une patrouille de police venant de la ville de Cambrai (59 Nord) est donc contactée. Celle-ci est donc envoyée dans la ville de Montingy-En-Gohelle (62 Pas-De-Calais) pour constater et surtout voir si le jeune homme est chez ses parents. 

Il aurait fait sois disant la route dans une Scénic bleue, et au moment où il serait arrivé dans la ville de Montigny-En-Gohelle, c'est la que les policiers seraient venus sur lui pour l'interpeller.

Lorsqu'il se rend compte que la patrouille de police est stationnée devant chez ses parents, il décide donc de se garer sur le trottoir d'en face et reste dedans.

Trois des policiers sortent de la voiture, il en reste donc un dedans, puis au moment où un policier veut l'interpeller, il se mettrait alors à sortir sa paire de ciseaux et y mettrait un coup dans le thorax du policier, qui pour se défendre prends alors son arme et lui tire une fois dessus sans penser et réfléchir à quoique cde soit d'autre que de tirer sur le jeune de 26 ans, qui je le rappelle na été en aucun cas menaçant...

Voyant que le collègue est blessé, un autre policier se met alors à tirer et le troisième se met aussi à lui tirer dessus et ce jeune meurt donc sur place.

Des questions restent en suspens: pourquoi les policiers ont-ils tiré à balle réelle directement sur le jeune sans penser utiliser soit leur TONFA ou encore le TASER ou encore leur MAIN?

Les journalistes ne s'intéressent qu'à cette affaire car des jeunes se réunissent et commencent à s'y affronter envers les forces de l'ordre et s'en prennent aussi à quelques journalistes qui sont sur place...

Suite à l'assassinat de ce jeune homme par les policiers de la ville de Cambrai, les jeunes ont donc décidé de se rebeller, or je rappelle que ce ne sont pas les jeunes qui ont commencé mais bien les policiers lorsqu'ils ont tiré à plusieurs reprises sur le jeune Lahoucine (auto entrepreuneur) de 26 ans en voulant sois disant défendre leur collègue, mais défendre le collègue de quoi et de qui?

ASSASSINAT OU LEGITIME DEFENSE?

Selon le Procureur de la République de Béthune, Philippe PEYROUX, voici ce qu'il dit:

" Les premiers éléments laissent à penser que les policiers n'ont pas agi de façon inconsidérée et ont agi ainsi pour protéger l'un des leurs dont la vie a été menacée."

 

Nous voudrions aussi avertir la population, qu'à la suite de ce "MEURTRE", des échauffourées ont eu lieu dans la ville de Montigny-En-Gohelle et qu'à peu près une dizaine de jeunes ont été arrêtées et cinq sont en ce moments placés en garde à vue et que pour ce faire, nous devrions suivre la suite concernant cette affaire mais aussi en ce qui concerne l'arrestation des 5 jeunes dont personne ne s'en inquiètent...

 

Une marche silencieuse a eu lieu ce vendredi 29 mars 2013 dans l'après midi au départ de la rue de Lassigny en milieu d'après midi qui a réuni entre 300 à 400 personnes et qui s'est ainsi rendu devant le commissariat de Hénin Beaumont...

 

Pour plus de renseignements concernant cette affaire mais aussi demander la libération des jeunes arrêtés vous pouvez nous joindre au 06 66 88 79 80

 

COPWATCH FRANCE

 

 

 

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 15:48
15-23 mars 2013 :
 
Semaine internationale dédiée aux victimes de crimes policiers
 
Samedi 23 mars 2013 :
Journée de manifestation nationale
A Paris, Marseille, Millau, Grasse, Clermont-Ferrand, Bordeaux
 
FACE AUX CRIMES POLICIERS : TOUS UNIS
POUR QUE JUSTICE SOIT RENDUE AUX VICTIMES
 
Nous, familles victimes de crimes commis par des policiers, avons le devoir de dénoncer la tragédie d'avoir perdu un fils, un père, un frère, un mari, une mère, une épouse, une sœur, un grand-père, une grand-mère, une cousine ou un cousin.
 
Des victimes qui viennent s’ajouter tristement à la longue liste de toutes les personnes grièvement blessées ou mortes lors d’interpellations policières, de course-poursuites ou en détention. Des victimes seules et non armées, qui sont entravées et frappées, « tasées » ou tuées par balle …
 
L’usage de techniques d’immobilisation (clé d’étranglement, pliage, …) ou d’armes dites non létales (taserflashball…) peut provoquer la mort. Lorsqu’elle fait l’objet d’une enquête judiciaire, les policiers impliqués se cachent derrière les méthodes enseignées dans les écoles de police ou prétendent être en « légitime défense ».
 
Ces trente dernières années, nous constatons que dès lors que des policiers sont impliqués, la justice se rend complice en accordant l’impunité aux meurtriers, lorsqu'ils agissent au nom de d’État.
 
Et les familles ne parviennent jamais à obtenir réparation.
 
Ces meurtriers disposent ainsi d’un droit de vie ou de mort sur l’ensemble de la population.
 
Une population jamais reconnue comme victime mais présentée par la majorité des journalistes et des responsables politiques comme étant systématiquement coupable, principalement du fait de ses origines ethniques, sa religion ou de son lieu de résidence.
 
La persistance de ces violences policières nous oblige à prendre position. Nous les familles meurtries dans notre chair, nous vous appelons à vous joindre à nous pour s'organiser et résister à la répression d’État et au déni de justice.
 
Du 15 au 23 mars 2013, créons partout en France des initiatives dans le cadre de la semaine internationale dédiée aux victimes de crimes policiers
 
Samedi 23 mars 2013 13h à Paris, unissons-nous
dans une marche de la Place de l'Opéra à Stalingrad
 
TOUS UNIS CONTRE LES CRIMES POLICIERS
STOP A L'IMPUNITE !
 
Nous avons besoin de toute forme de soutien : prêt de matériel, aide logistique, financière, communication, flyers, photocopies, etc. pour mener à bien l’ensemble de ces actions.
 
Familles de victimes : Youcef MAHDI, Nabil MABTOUL, Wissam EL YAMNI, Amine BENTOUNSI, , Hakim AJIMI, Ali ZIRI, Lakhamy SAMOURA et Moushin SEHHOULI
 
Facebook : espace commun des familles en lutte contre les crimes policiers
Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:12

Ce jeudi 14 mars 2013 a eu lieu le procès d'un jeune de la région de Provence-Alpes Côtes d'Azur où celui-ci écope de six mois de prison avec sursis et d'autres sanctions...

Je rappelle aussi que ce jeune s'est ainsi fait arrêté sans aucun motif valable et réel.

Ce jeune qui vient donc d'écoper de six mois de prison avec sursis avait cependant comme je le rappelle été mis sous mandat de dépôt jusqu'à ce jeudi 14 mars 2013 jour de son procès...

Les policiers sont sortis sans rien derrière. 

Nous devons donc continuer à nous battre contre toutes ces formes de violences policières...

Nous proposons donc de mettre en place dans toutes les régions de France un travail sous fonds d'intervention, mais aussi sous forme de collectifs pour ensuite devenir associations qui doivent résister et se battre contre toutes formes de violences de la part de la police.

Nous devons donc montrer que ce n'est pas parce que nous vivons dans n'importes quelles banlieues que nous sommes des délinquants, ce n'est pas parce que nous sommes des jeunes sans emplois que nous devons être considérés comme des voyous et autres...

Nous devons dénoncer toutes sortes de violences faites par la police sur les personnes, et rappeler aussi qu'un policier/gendarme/CRS et autre de ce genre ne doit pas êter UNE MACHINE A TUER...

N'oublions pas aussi la formule de Monsieur le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, "S ATTAQUER A LA POLICE, C EST S ATTAQUER A L ETAT..."

Nous devons donc faire le maximum en faisant des réunions, débats, mais aussi afin d'y créer et lancer des associations qui puissent ainsi réellement travailler sur le fonds...

Nous devons nous aussi nous équiper afin de mieux travailler dessus et d'y faire des reportages sur ce qui se passe en général dans tous les quartiers, dans les banlieues dites "SENSIBLES", mais aussi dans tout le pays...

 

Copwatch France

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 18:07

En effet depuis la mort des deux policiers et leur enterrement qui vient d'avoir eu lieu ce mardi 26 février 2013 dans la cours de la Préfecture de Police de Paris en compagnie des femmes des policiers tués, mais aussi en compagnie du Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls ainsi que du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, plus rien ne va.

Depuis nous voudrions rappeler qu'il n'y a pas que des policiers qui meurent...

Les propos de Monsieur le Premier Ministre sont très clairs:

" JE N ACCEPTERAI JAMAIS QUE L ON PUISSE S EN PRENDRE IMPUNEMENT AUX MEMBRES DES FORCES DE L ORDRE, CEUX QUI S ATTAQUENT A VOUS S ATTAQUENT A L ETAT"

Voici donc les propos tenus par le Premier Ministre dont voici le lien direct:

http://www.francetvinfo.fr/video-hommage-de-la-nation-aux-deux-policiers-tues-sur-le-peripherique-parisien_269469.html

 

Nous voudrions  demander aussi  bien au Premier Ministre qu'au Ministre de l'Intérieur de venir participer aux deuils des différentes familles qui ont perdu un être très cher ASSASSINE par la police.

 

C'est donc pour cela que nous avons décidé d'attaquer en justice le Premier Ministre.

 

Nous tiendrons donc au courant de la suite.

 

Pour plus de renseignements, envoyer nous des mails sur:

copwatch.fr@gmail.com

Nous contacter aussi au:

06 66 88 79 80

 

 

Copwatch France

 

 

 

 

 

 

 

VOICI AUSSI LA LISTE DES VICTIMES DE LA POLICE:

 

VICTIMES DE LA POLICE connus DE 2005 A 2012 en France :

VICTIMES DE LA POLICE connus DEPUIS 2005 en France :

2005 : 6 morts, 3 blessés grave :

- Janvier : Abou Bakari Tandia meurt des suites de sa garde-à-vue au commissariat de Courbevoie (92).

- 7 Mars : Balé Traoré grièvement blessé à bout pourtant par un policier dans le quartier de la Goutte d’Or ( paris 18) alors qu’il n’avait lui même pas d’arme.

- Avril : Un jeune de 17 ans, tué lors d’une poursuite par des policiers à Aubervilliers (93)

- Octobre : Samir Abbache 26 ans, tué à la prison de Mulhouse (68)

- Octobre : Zied 17 ans et Bouna 15 ans, poursuivis par la police et morts électrocutés dans un transformateur à Clichy-sous-Bois (93).

- Novembre : Eric Blaise retrouvé mort dans des circonstances suspectes au mitard à Fleury-Mérogis (91)

Juillet 2005 : Aux Mureaux ( 78) un adolescent de 14 ans touché par un tir de flash ball perd un œil.

2006 : 10 morts, 7 blessés :

- Janvier : Eric Mourier 28 ans, mort au mitard de la prison Saint-Joseph (69).

- Mars 2006 : 2 frères insultés et battus par des policiers chez eux devant leur mère à Cergy (95).

- Mai : Fethi Traoré 31 ans, poursuivit par la police il se noie dans la Marne (94).

- 29 Mai : Komotine mère de famille, insultée gazée menottée et traînée par 4 policiers devant ses enfants et ses voisins à Montfermeil ( 93).
Juin : Vilhelm Covaci 20 ans, noyé dans le canal de Saint Denis (93) lors d’une poursuite
Daniel Moldovan a également sauté dans l’eau avant d’être interpellé et tabassé jusqu’à en perdre connaissance.

- Deux réfugiés poursuivis, écrasés sur une autoroute à Calais (32). [juin 06]

- Octobre : Clichy-sous-Bois un jeune de 16 ans touché au flash ball perd un œil.

- Novembre : Taoufik El-Amri noyé par hydrocution dans un canal de Nantes (44) après un contrôle de police.

- Décembre :Guillaume Perrot retrouvé noyé à Corbeil-Essonnes après avoir été laissé seul sur la berge de la Seine par des policiers.

- Août : Albertine Sow enceinte au moment des faits a été frappée au ventre et gazée par des policiers alors qu’elle était témoin de violences policières à paris.

2007 : 19 morts, 2 blessés :

- Janvier : Jonathan 24 ans mort en tombant d’un toit en voulant échapper à la police à Montpellier (34).

- Fevrier : Raouf et Tina 15 et 17 ans, morts lors d’une poursuite par des policiers à Saint-Fons, près de Lyon (69). [fév 07] 1 rescapé de 16 ans, Myriam Bahmed 17 ans tombe dans le coma.

- Louis Mendy 34 ans père de famille, tué d’une balle dans la tête par un policier à Toulon (83).

- Pierre visé à la tête et frappé par un flash-ball dans une manifestation lycéenne. Pierre a perdu l’œil droit le 27 novembre 2007 à Nantes.

- Mai : 1 jeune de 17 ans blessé par balle par un policier à Grigny (91)

- Juin : Un homme de 58 ans, mort dans la cellule de dégrisement du commissariat à Bordeaux (33).

- Lamine Dieng 25 ans, meurt dans un fourgon de police à Paris (75).

- Nelson 14 ans mort après avoir été fauché par une voiture de police sur un passage clouté à Marseille (13). [juin 07]

- Elmi Mohammed 23 ans, mort noyé dans la Saône après avoir été poursuivi par la police (69). [juin 07]

- Juillet : 1 homme de 40 ans, tué par balle par des policiers du Service régional des transports de la gare du Nord à Paris. [27 juillet 2007]

- Ait Brahim Moulay Mohamed 27 ans, mort par pendaison dans les douches du centre de rétention administrative de Bordeaux (33).

- Un homme de 37 ans, mort lors de sa garde-à-vue à Rouen (76).

- Septembre : Un homme de 48 ans, mort dans une cellule de dégrisement au commissariat de Dieppe (76).

- Une femme de 51 ans Chulan Liu « sans papiers » morte après un saut par la fenêtre à l’arrivée de la police, Paris (75) ( 25 septembre 07)

- Joseph RANDOLPH 42 ans, mort suite à son interpellation.
(Paris, 8 septembre )

- Novembre : Larami et Mushin morts suite à une collision avec une voiture de police à Villiers-le-Bel (95).

2008 : 11 morts et au moins 7 bléssés ( connus)

- Janvier : Lu Semedo Da Veiga 28 ans, mort à la prison de Fresnes (94) suite à  un refus de soins.

- Reda Semmoudi defenestré par la police lors d’une perquisition à Noisy-le-Sec (93).

- Avril : Baba Traoré 29 ans mort noyé dans la Marne (94) suite à une poursuite par la police.

- Mai : Abdelakim Ajimi mort étouffé par plusieurs policiers à Grasse (06).

- Joseph Guerdner 27 ans tué de 7 balles dans le dos en fuyant menotté dans le Var (83).

- Lamba Soukouna 28 ans frappé à coup de crosse et de flash ball à la tête par un brigadier en présence de 3 autres « collègues » à Villepinte. [8 mai 2008] Lamba souffre de la drépanocytose, il a porté plainte.

- Juin: Mohamed 39 ans père de famille tué par balles à Corbeil-Essonnes (91). [19 juin08]

- Salem Essouli, mort par manque de soins au centre de rétention administrative de Vincennes (75).

- Août : Fakraddine Zarai Zarai 30 ans, mort par pendaison au radiateur de sa cellule dans la prison de Saint Quentin Fallavier à Lyon (69). [8 août 2008] A 2 semaines de sa libération.

- Septembre :Ilies 16 ans mort lors d’une poursuite par des policiers de la BAC de Romans sur Isére (Drôme). [29 septembre 2008]

- Octobre : Elvis Akpa mort suite à une chute du septième étage en tentant d’échapper à la police à Paris. [1er Octobre 2008]

- 1 homme de 22 ans et 1 adolescent de 14 ans matraqué et blessé par un projectile de Taser par deux policiers pendant un contrôle d’identité à Montfermeil (93).[8 octobre 2008] Les deux frères bénéficieront de six jours d’ITT.

- Abdoulaye Fofana 20 ans tabassé dans le hall de son immeuble par 2 policiers à coups de matraque, tonfa et crosse de flash-ball, à Montfermeil(93). [14 octobre 2008]

- Novembre : Naguib Toubache 20 ans tué par la balle d’un gendarme à Montataire dans l’Oise (60). [28 nov 08]

2009 : 5 morts, et au moins 5 bléssés graves (connus) :

- Mars : 1 homme de 29 ans tué par un policier au péage de Courtevroult lors d’une course poursuite à Bussy Saint-Georges (Seine-et-Marne).
[7 mars 2009]

- Mai :Oussama Mouhtarim 21 ans plongé dans le coma après une interpellation en gare de Massy (92). [28 mai 09]

- Juin :ALI ZIRI 69 ans mort à la suite d’un contrôle policier à Argenteuil (92).[9 juin 2009]

- Arezki K. 61 ans battu par des policiers à Argenteuil (92). [9 juin 2009]

- Un étudiant de 25 ans à été touché par un tir de flash ball et a perdu son œil. (Toulouse, en mars )

- Un jeune à Neuilly-sur-Marne, en mai perd également son œil à la suite d’un tir de flash ball.

- Juillet : Joachim Gatti touché au visage par un tir de flash ball, il perd un œil.( Juillet 2009 à Montreuil )

- Mohammed Bemouna selon la justice mort par pendaison en garde à vue malgré qu’il n’y ai aucune traces de pendaisons sur le corps du jeune homme à Firminy dans la Loire (08/07/2009).

- Août : Yakou SANOGO 18 ans mort lors d’une course poursuite par la police à Bagnolet (93). [9 août 09]

- Mohamed Boukourou 41 ans mort dans un fourgon de police où il avait été conduit de force, à Valentigney (25). [12 nov. 2009]

2010 : 9 morts et au moins 4 blessés ( connus) :

- Septembre : Lassana DIARRA mort en garde à vue dans un commissariat de la  région parisienne. [2010]

- Avril : Philippe C. 35 ans dans le coma suite à une altercation avec un policier dans le commissariat du 18e arrondissement de Paris. [13 avril 2010]

- Mickaël Verrelle 29 ans Battu à Chambéry par un policier.
Dans le coma.[23/24 avril 2010]

- Juillet : Karim BOUDOUDA 27 ans tué d’une balle dans la tête par la police à Grenoble. [16/07/2010]

- Luigi Duquenet 22 ans, tué par un gendarme dans la nuit de vendredi à samedi au cours d’une course-poursuite après avoir forcé un contrôle. En loir et cher. [16-17/07/2010]

- Le 8 Août 2010, a Mantes la jolie ( 78) un jeune de 17 ans se noie en tentant d’échapper à la police.

- Septembre : Anis Feninekh 28 ans tabassé par un policier à Juvisy.

- Octobre : un lycéen de Montreuil est touché par un tir de flash ball au visage, il perd un œil.

- Louis Klinger meurt lors de son interpellation par la police à Dijon.

- Novembre : Mamadou Marega meurt après s’être fait tapé et tazé par la police dans un immeuble à Colombes (92).

- Décembre : Mostefa Ziani résident d’un foyer de Marseille, est décédé lundi matin après avoir été victime d’un arrêt cardiaque dû a un tir de flash-ball d’un policier. (14 Décembre )

2011 : Au moins 10 morts ( connus ) :

- Le 1er Janvier Steve 25 ans est tué par balle par la police en seine et marne.

- Le 23 Février à Lyon un jeune homme de 20 ans est abattu de 2 balles tirées par la police.

- 13 avril 2011 : un homme de 43 ans, connu comme schizophrène, meurt à Angers après son interpellation Le parquet saisit l’IGPN.

- Le 5 juin Une fillette de neuf ans se trouve toujours dans le coma après avoir été grièvement blessée à la tête, lors d’affrontements dans le quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, dans l’Essonne.
Les circonstances du drame restent pour l’heure contradictoires. Le père de la victime accusait dès lundi la police d’avoir blessé sa fille avec un flash ball.

- Le 25 juin un jeune homme de 25 ans souffrant apparemment de graves troubles psychiatriques, a été tué dans un échange de tirs avec des policiers près de Montfermeil (Seine-Saint-Denis)

- Juillet 2011 : un jeune de Nanterre Mohamed est décédé après une chute de son deux roues alors que les policiers lui auraient tirés dessus au flash-bal. Cette chute a entraîné sa mort.

- Le 29 Août, Un jeune homme est décédé à Neuilly-sur-Seine (92) après une course poursuite en scooter avec la police.

- 20 sept 2011 : une personne autiste de 48 ans interpellé en pleine crise à Marseille meurt d’un arrêt cardio-vasculaire. Le parquet saisit l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et ouvre une enquête pour homicide involontaire.

- 5 novembre : Paris st Lazare : Un homme meurt d’un infarctus suite à son interpellation violente.

- Le 27 Décembre à Clermont-Ferrand un jeune se tue en voiture parce qu’il est poursuivis par la police.

2012: Déjà 2 morts ( connus) :

- 11 janvier 2012 : Abdel 25 ans meurt à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) d’une crise cardiaque lors d’un contrôle.

- 10 janvier 2012 : Décès de Wissam El-Yamni, 30 ans, tombé dans le coma depuis son interpellation la nuit de la Saint-Sylvestre à Clermont-Ferrand.

- 21 avril 2012 : Amine BENTOUNSI, abattu d'une balle dans le dos par un flic meurtrier à Noisy le sec, alors qu'il s'enfuyait à la suite d'un contrôle d'identité.

- 5 juin 2012 : Youcef Mahdi noyé à la suite d'une course poursuite à Dammarie les lys 

- 27 juin 2012 : Nabil Matboul abattu à bout portant par un agent de la B.A.C à Millau 

N’hésitez pas à nous contacter pour nous signaler un oubli, une erreur (toutes nos excuses si c’est le cas) ou pour faire un témoignage.

http://atouteslesvictimes.samizdat.net/

 

 

 

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 15:30

Après la mort des deux policiers et le troisième qui est dans le coma depuis jeudi dernier 21 février 2013 ecrasés par un chauffard en région parisienne, l'enterrement des deux policiers a donc eu lieu ce mardi 26 février 2013 au matin à partir de 11h30 dans la cour de la Préfecture de Police de Paris.

Etaient présents: le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault et le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Ces deux policiers ont reçu une médaille et la Légion d'Honneur à titre posthume pour leur valeureux travail...

Depuis la semaine dernière, en effet des appels ont été lancés pour des rassemblements devants les commissariats en France, mais aussi une minute de silence et une marche silencieuse sur Paris tout l'après midi.

Depuis ce mardi matin au infos générales, il ne passe que les policiers en ce moment sont en train de se faire attaqués, de toute part et d'autres...

Les médias oublient par exemple que des policiers violent leur droit lors des arrestations musclées, mais aussi que lorsque ce sont des policiers qui ASSASSINENT il n'y a rien contre eux, que ceux-ci ne sont pas jugés pour ce qu'ils font ou ce qu'ils ont faits mais bon...

Le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault a eu des propos concernant la population qui sont assez graves comme:

"ceux qui s'attaquent à vous s'attaquent à l'État".
Qu'est ce que cela signifie pour le peuple:

Un policier qui tue une voire plusieurs personnes passe sans problème en jugement sans rien derrière;

Un jeune ou une personne qui tue même accidentellement un policier sera recherché pour êter jugé car compte tenu des propos du Premier Ministre ce midi, une personne qui s'attaque à un policier s'attaque à l'Etat, donc où est la REELLE DEMOCRATIE?

La démocratie n'est faite que pour les policiers qui avec leur carte de police  leur permet de tirer sur les gens, il y en a marre de cela et nous devons donc dénoncer ces barbareries, violences et assassinats perpétrés par les policiers sur la population...

Un site qui se veut de dénoncer ces actes est dans la ligne de mire du Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui sous la pression du premier syndicat de France du nom de ALLIANCE a décidé de porter plainte pour diffamation concernant celle qui gère le site suivant:

http://www.urgence-notre-police-assassine.fr

Je rappelle que nous soutenons ce genre de site et de personnes qui dénoncent toutes ces violences crées et perpétrées par les policiers...

Nous soutenons et appelons aussi au rassemblement pour: UNE JOURNEE NATIONALE DES VICTIMES DE LA POLICE qui aura lieu sur Paris le samedi 23 mars 2013 dans l'après midi.

Nous proposons aussi tout comme les policiers morts de faire 1 minute de silence ce jour là pour les gens assassinés par la police...

Nous rappelons aussi que en ce qui concerne les arrestations, violences policières qui se passent dans les commissariats de France, un numéro d'urgence est à votre disposition au :

06 66 88 79 80 (joignable 24h/24 et 7j/7)

 

Copwatch Francei59583792._szw565h2600_-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 15:52

Au Président de la République et à la Ministre de la Justice: "URGENCE NOTRE POLICE ASSASSINE" Que ces crimes policiers soient reconnus

 

URGENCE NOTRE POLICE ASSASSINE" nous avons le devoir de dénoncer ces violences policières, meurtres et bavures commis par la police, notre gouvernement doit nous rendre des comptes pourquoi nos enfants meurent à la suite d'un contrôle d’identité" ou de courses poursuites? pourquoi ces policiers qui sont censés nous protéger commettent des actes dégradants, humiliants, méprisants qui vont à l'encontre du code de la déontologie? ces victimes qui pour la plupart sont rendus coupable à titre posthume par les médias et syndicats de police, nous voulons en finir avec cette omerta de la part du ministère de l'intérieur et de la justice qui visent à protéger ces policiers et bénéficient d'une justice plus que charitable, que les lois de la république Française soient applicables pour tous sans exception. Les pouvoirs publics pour qui nous avons voté doivent nous rendent des comptes et et qu'ils prennent en compte ces morts qui restent avant tous des êtres humains qui un jour se sont retrouvés entre les mains de policiers pour finir dans un cercueil. 
CRIMES POLICIERS

Nous exigeons que l'état reconnaisse les crimes et les violences dont sa police se rend coupable.

Pour cela, une loi doit mettre fin à l'impunité policière : que les policiers soient jugés comme n'importe quel citoyen qui commet un crime ou des violences. 
Il faut en finir avec cette omerta qui pèse sur tout ce qui concerne la police dans ce pays : ne rien dire, ne rien faire, c'est approuver. 
Jusqu'à quand va-t-on continuer à accepter que nos enfants meurent à la suite d'un contrôle d'identité . 
Il faut réveiller les consciences et pointer du doigt les coupables. 
Réveillez-vous et rejoignez-nous pour mener ce combat. Et qu'on ne vienne pas nous parler de "communautarisme" dans ce combat, il est légitime!!!!

Collectif "urgence-notre-police-assassine"

http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/i59583792._szw565h2600_.jpg

 

ALERTE INFO: UN POLICIER TIRE, ARRÊTE OU DES QU UNE VIOLENCE POLICIERE SE PASSE, VOICI DONC LE NUMERO D URGENCE A CONTACTER AU 06 66 88 79 80

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 12:08

Le réseau Copwatch France appelle à se renseigner afin de savoir ce sont donc en effet en train de faire les policiers, qu'ils soient syndiqués ou non, à partir du moment où ils sont en manifestation ou en rassemblement, nous devons nous préparer nous aussi à pouvoir les filmer et les prendre en photo comme ils sont lors de leur manifestation et rassemblement.

Depuis quelques semaines voire quelques jours, les policiers commencent apparement à en avoir marre et ce qui les a choqué est tout d'abord la mise en examen de leur collègue pour homicide volontaire pour avoir tiré sur un gars qui serait "multirécidiviste", mais qui n'a pas tiré car il y a eu des témoins qui ont parlé et qui ont vu la scène.

Les policiers sont aussi en colère car le gouvernement de Sarkozy avait aussi réfléchi sur la question de la "Présomption de légitime défense" et que Claude Guéant, alors ministre de l'Intérieur avait considéré en janvier dernier que la présomption de légitime défense reviendrait à donner un "permis de tuer" aux policiers, cette question fait donc parti de l'énervement des fonctionnaires de police, qu'ils soient syndiqués ou non...

Deux journées d'action sont prévues pour ce jeudi 10 mai 2012 à 13 heures sur la Place du Châtelet pour le syndicat SGP-FO et le second est aussi lancé ce vendredi 11 mai 2012 à midi devant la Préfecture de Police de Paris organisé par le syndicat Alliance, l'un des principaux syndicats.

Il y a déjà eu des rassemblements pendant le second tour présidentiel comme celui du 04 mai 2012 où s'étaient réunis du côté de la Porte Maillot entre 200 et 300 policiers qui avaient bloqué la circulation en criant: «Policiers en colère!». «Nous sommes là en soutien à notre collègue»...

Unité-police SGP-FO vise le gouvernement sortant en ciblant la Révision générale des politiques publiques (RGPP) – les réductions d’effectifs – dont il demande l’arrêt, ainsi que «l’abandon de la politique du chiffre» insufflée par Nicolas Sarkozy en 2002 au ministère de l’Intérieur. Il réclame aussi le «respect absolu de la présomption d’innocence» pour les policiers.

Alliance entend remettre sur le tapis le principe de «présomption de légitime défense» pour laquelle il a lancé une pétition dans les commissariats. L’idée avait été reprise par Nicolas Sarkozy après les premières manifestations, tandis que François Hollande lui avait préféré une «protection juridique» du policier mis en examen. Alliance réclame également un «Grenelle de la Sécurité» et vise le futur gouvernement. Il a critiqué des points du programme Hollande comme l’abandon des peines plancher, une mesure phare du quinquennat Sarkozy.

Plusieurs rassemblements ont eu lieu à Marseille, Nice, Lyon, Bordeaux, Pau et dans la région parisienne. 

Les manifestants expriment également leur rejet des puissants syndicats de police, même si ces organisations n’ont pas l’intention de se faire doubler. Unité-police SGP-FO a prévu un «grand rassemblement» des policiers d’Ile-de-France jeudi à 13 heures place du Châtelet à Paris et laisse aux régions le soin de de s’organiser. Des rassemblements sont prévus jeudi midi à Toulouse ou à Lyon. Alliance a lancé un mot d’ordre de rassemblement vendredi midi devant les préfectures.

«Halte à la récupération!», demandent – par SMS – des policiers anonymes appelant à une «coordination» et un «mouvement national de contestation». Ils appellent à des rassemblements mercredi midi devant des préfectures, mais il est difficile d’en mesurer la portée.

 

Le collectif Copwatch France propose donc de se renseigner au niveau national, afin que ceux et celles qui veulent et qui le peuvent puissent donc assister avec différents appareils photos et caméras afin de prendre en photos et de filmer ainsi tous ceux et toutes celles qui comptent donc participer à ce genre de rassemblement, manifestations et autres... Nous devons les photographier afin qu'ils puissent comprendre que ce n'est pas parce qu'ils sont policiers en train de manifester qu'ils ne risquent rien, bien au contraire, nous devons les filmer afin de les répertorier comme ceux-ci font avec nous depuis des années. 

Ce n'est pas parce que la gauche vient d'arriver au pouvoir que celle- ci va faire quoique ce soit concernant chaque militant qui ne se fasse arrêter...

 

Les rassemblements commencent donc en effet à partir de ce mercredi 09 mai 2012 devant des préfectures à partir de midi, je propose que chaque personne qui puisse ainsi se déplacer avec son appareil photo puisse donc au moins se déplacer devant la préfecture de sa région, voire sa sous préfecture à partir de midi, puis sur Paris, que ceux et celles qui y sont aille au rassemblement du jeudi 10 mai 2012 à 13 heures sur la Place du Châtelet, puis du rassemblement de ce vendredi 11 mai 2012 à midi devant la Préfecture de Police de Paris... Il faut aussi savoir qu'il y aura certainement une suite à ceci car des policiers anonymes appellent à une coordination et à un mouvement national de contestation...

 

Pour faire partie du réseau et des contacts presse, vous pouvez me contacter au            06 66 88 79 80      

Pour assister à ce genre de rassemblements, manifestation sur la région Ile- de- France et donc de Paris, vous pouvez contacter le numéro suivant:             06 70 97 33 45      

 

Copwatch France

            06 66 88 79 80      police-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 14:53

Le premier syndicat de France au niveau des policiers, le syndicat Alliance appelle toutes celles et tous ceux qui le peuvent et qui le veulent à  rejoindre les fonctionnaires de police lors de leur tout premier rendez- vous qui aura donc lieu devant la Préfecture de Police de Paris le vendredi 11 mai 2012 à partir de midi.

Ce rassemblement sera donc en effet soit le premier soit l'unique en ce qui concerne une nouvelle loi. En effet, depuis que l'un de leur collègue est mis en examen pour homicide volontaire du côté de Noisy- Le- Sec (93), la question de "Présomption de Légitime Défense" est en train d'arriver sur ce genre de question.

Depuis la déclaration du Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui considérait en janvier dernier que la présomption de légitime défense reviendrait à donner "un permis de tirer" aux policiers, nous pouvons en effet nous poser des questions sur ce genre de texte de lois qui feraient mal si cela passait. Cela signifierai donc que même si la personne se fait donc tirer dessus par un policier, il faudra que celle- ci qui a  été visé par le policier puisse prouver que celle ci n'a en aucun cas tiré ni attaqué le policier, il s'agirait donc d'une présomption d'irresponsabilité pénale, explique Maître Xavier Prugnard de la Chaise, avocat spécialiste en droit pénal et membre du syndicat de la magistrature.

" Faire la preuve qu'il n'y a pas eu d'agression peut s'avérer en plus assez compliqué. "Prouver que quelque chose n'est pas arrivé ça s'appelle une preuve négative c'est beaucoup plus difficile à apporter qu'une preuve positive".

Les forces de l'ordre bénéficient déjà d'un avantage conséquent pour se défendre. En tant qu'agents assermentés, leur parole a un surcroit de crédibilité par rapport à celle d'un simple citoyen. "Avec en plus une présomption de légitime défense, ça forgerait une sorte d'impunité statutaire pour le policier quasi indestructible", prévient Me Xavier Prugnard de La Chaise.

 

Nous lançons donc un appel à toutes celles et tous ceux qui le peuvent et qui le veulent à se rendre le vendredi 11 mai 2012 à partir de midi avec vos appareils photos, caméras, afin de pouvoir donc filmer et les prendre en photo afin de faire comme eux, ce qui veut dire de ficher les policiers qui y seront donc présents.

 

Pour plus de renseignements, au niveau national me contacter au 06 66 88 79 80 et au niveau de la région Ile de France, vous pouvez contacter le 06 70 97 33 45

 

Copwatch France

06 66 88 79 8003_05_2012_mouvement_11_mai_2012_ld.jpg

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 01:01

Le Comité "Justice & Vérité pour Wissam" appelle à un rassemblement-sitting samedi 11 février à 14h devant le commissariat central (Pélissier). Objectifs :

 

> faire en sorte qu'un mois après, on n'oublie pas déjà ce qui est arrivé dans notre ville à Wissam.

> exiger toute la vérité et la justice pour Wissam.

> exiger que la justice soit aussi rapide que possible et que tous les policiers impliqués dans les violences subies par Wissam soient condamnés. 

> que les responsables du "pliage" soient sanctionnés plutôt que mis en congés (ou laissés en service)

> que les "bons flics" lâchent les mauvais.

> que des dispositions soient prises (caméras dans l'ensemble du commissariat, dans les voitures de patrouilles...) pour ne pas qu'un tel lynchage puisse se reproduire impunément et en l'absence de preuves.

> dénoncer les violences policières et la justice à deux vitesses qui frappe différemment les policiers et les citoyens.

 

Nous comptons sur votre présence la plus massive possible. Faites passer le messagewissam-120107LMT800.jpg

 

!

Repost 0
Published by Copwatcher
commenter cet article